20_ans___Tiananmen___chinopsis___Adeline_Cassier

20_ans___Tiananmen_2___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_3___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen__4___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_5___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_9___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_6___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_7___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_8___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_10___chinopsis___Adeline_Cassie

20_ans___Tiananmen_12__chinopsis___Adeline_Cassier

20_ans___Tiananmen_11___chinopsis___Adeline_Cassie

Aux quatre coins de la place Tian’anmen, policiers, militaires, mystérieux  hommes en bleu arborant le pin’s du Parti Communiste et armés de parapluies : aujourd’hui, pour pouvoir approcher, mieux valait être touriste que journaliste. Sur la place, les rares touristes de bonne foi étaient noyés parmi des figurants, invités à déambuler pour une partie de la journée, « repas compris ! »